Morphologie

La petite culotte à 100 ans!

L’histoire de la petite culotte

La port de la petite culotte n’était pas gagnée d’avance ! Il ne faut pas oublier qu’avant les femmes ne portaient pas de culotte : elles avaient le kiki à l’air, on trouvait cela plus hygiénique !

Ce n’est que lorsque les crinolines étaient à la mode (sous le Second Empire) que les femmes ont commencé à porter des culottes. L’explication est simple : imaginez le spectacle que l’on pouvait avoir lorsqu’une femme se penchait avec ces énormes structures : on voyait tout !
Elles ont donc emprunté les culottes aux hommes: elles étaient longues comme un legging, avec des boutons, en coton ou en laine. Bref pas pratique ! Mais il fallait faire avec.

Ce n’est qu’en 1918, qu’Étienne Valton a eu l’idée de les couper ! (Pour l’anecdote, Etienne VALTON est le petit fils du créateur de la marque Petit bateau) Et ce petit geste a changé le confort de toutes !

 

Aujourd’hui la petite culotte a la côte !

Les ventes de strings ont diminué – 54 % entre 2006 et 2013 », (selon le Salon de la lingerie), alors que la culotte a fait +5% de vente en 2016.
Pourquoi la petite culotte vole la vedette au string? Tout simplement car elle allie le confort et le style : on remet à jour des codes de la séduction. Il y a maintenant tout un travail technique sur la fesse pour que le modèle soit emboîtant, sans rentrer dans les fesses, assez échancré, donc sexy, mais aussi confortable! En plus, elle est hyper créative: c’est presque un accessoire de mode: lamé, en dentelle, en velours, avec des jeux de transparence, de résille… Elle permet de s’amuser et de porter ce que l’on assume pas dehors 😉

Culotte « Classic Pong White » de Maison Pixel

Choisir sa petite culotte suivant sa silhouette : les conseils morpho, ça vaut aussi pour les sous-vêtements!

Vous avez déjà entendu cette expression ? « Une robe à 500 euros peut en paraître 50 avec de mauvais sous-vêtements, et une robe à 50 euros peut en paraître 500 avec de bons sous-vêtements ! »

Vous avez les fesses plates et vous voulez vous « repulper »: optez pour des modèles taille basse qui marquent les hanches, des détails fantaisies qui apportent du volume (petit nœud, froufrous, volants) et des culottes push-up qui sublime votre fessier et redessine un galbe sexy.

Vous souhaitez, au contraire, affiner vos fesses potelées? Prenez un modèle couvrant qui englobe le fessier et maintient, optez pour des matières toniques qui gainent, et achetez toujours, toujours une taille au-dessus pour que cela ne marque pas la taille et les poignées d’amour!

 

Vous savez tout maintenant sur la petite culotte. Elle est devenue en 100 ans un basique alors qu’avant, les femmes n’en portaient pas! Alors bon anniversaire petite culotte ! 😉

 

Caroline

Réécouter la chronique de Caroline BALY sur RTL dans l’émission « à la bonheur » avec Stéphane BERN

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *