Style

5 idées pour être éco-mode : réduisez votre impact écologique avec la mode

Aujourd’hui, il est impossible d’ignorer qu’un pan de l’industrie de la mode pollue l’environnement. Consommer différemment pour préserver notre belle planète est donc devenu indispensable. Grâce à nos conseils, vous allez apprendre à réduire votre impact écologique, tout en prenant du plaisir à vous habiller et à être dans le coup.

 

1 – Achetez peu, achetez mieux !

« Achetez moins, choisissez bien : c’est la maxime. Qualité, pas quantité. C’est la chose la plus écologique que vous puissiez faire », a déclaré Vivienne Westwood. Étant donné l’aura de cette styliste engagée pour une mode écoresponsable, nous ne pouvons qu’adhérer à sa démarche. Alors « slow » qui peut !

L’idée de la «slow fashion » est de promouvoir une industrie de la mode respectueuse de l’environnement, des employés et des animaux. Le courant est né dans les années 1990, quand les enseignes de « fast fashion » ont envahi nos rues commerçantes avec des vêtements à des tarifs attractifs, mais de moindre qualité.

Les marques qui suivent le courant de la slow fashion produisent en petites quantités et ont souvent développé la précommande afin de ne pas avoir de stocks inutiles. Elles privilégient des matières nobles et naturelles pour des vêtements les plus écoresponsables possibles.

Vous l’aurez compris, choisir la slow fashion c’est opter pour la qualité et non la quantité. C’est acheter en conscience des vêtements qui dureront plusieurs années sans s’effilocher, sans boulocher, sans se déformer au premier lavage…

Souliers My Eponyme

2 – Préférez les fibres écologiques

Dans un souci écologique, mais aussi de confort personnel, les vêtements aux matières naturelles se substituent facilement aux produits synthétiques nocifs. Privilégiez les fibres naturelles telles que le lin (produit en France), le coton bio (qui nécessite moins d’eau est cultivé sans OGM, ni pesticides, ni produits chimiques), le chanvre, le cuir végétal (qui est en réalité une sorte de liège ou produit à base de fruits), le lenpur (qui est issu de branches de pin blanc qui poussent seulement en Chine et au Canada. Ces branches proviennent de bois élagués et non de bois abattus, ce qui n’encourage pas la déforestation et respecte les normes en termes de durabilité de l’environnement) et la fibre d’ortie.

Optez pour les matières recyclées : lyocell, modal, polyester recyclé… tous les vêtements portés/jetés ne sont pas « composables ». Utiliser sa matière recyclée est déjà un grand pas vers une économie circulaire et vertueuse. On utilise ce qui est déjà produit.

Des écomarques ont bâti leur réputation sur cette vision de la mode comme la talentueuse Française Marine Serre. « Les matières transformées et recyclées sont au centre de notre processus de conception. Aujourd’hui, environ 50 % de nos collections sont composées de produits transformés. Pour l’autre moitié, nous travaillons avec des fibres innovantes et durables, comme les fils biodégradables et les fibres recyclées. »

 

3 – Achetez local et de seconde main

Promouvoir les entreprises hexagonales, c’est réduire votre impact environnemental notamment, car cela permet de réduire de façon drastique le transport et par voie de conséquence, la pollution induite. C’est aussi s’assurer que les droits des salariés sont respectés.

Orientez-vous vers les boutiques de proximité. Vous connaissez probablement l’adage : « Quand on cherche, on trouve. » Alors j’ai fouiné et je possède désormais une longue liste de marques qui produisent en France, voire à l’échelle régionale. Je vous souffle le nom d’une pépite tricolore : ADT Paris. Ses mailles sont tricotée main ! On vous l’assure, acheter local est possible.

Avez-vous déjà pensé à la seconde main ? Voici un petit guide pour vous aider à prendre la direction des friperies afin de donner une nouvelle vie à des vêtements qui ne provoqueront aucun trouble supplémentaire à notre belle planète !

 

4 – Connaissez-vous pour identifier les bonnes pièces à intégrer dans votre dressing

Connaître votre silhouette vous permettra d’acquérir des vêtements qui vous collent à la peau et vous valorisent parfaitement. Les coupes seront flatteuses, le tombé impeccable, les volumes aux bons endroits. Votre silhouette sera valorisée et élégante.

Découvrir votre colorimétrie vous permettra de porter des teintes vous donneront bonne mine : exit les traits marqués et les rougeurs. Quand on apprivoise sa colorimétrie, c’est un peu une cure de jouvence ! L’essayer c’est l’adopter.

Et si vous faites mouche à chaque achat, plus aucun retour ne sera nécessaire. Moins de véhicules en circulation, de trafic, de pollution… C’est l’effet papillon 😉

 

5 – N’intégrez dans votre dressing que des pièces que vous adorez

Pour bâtir votre garde-robe, n’optez que pour des pièces que vous aimez : c’est simple, vous aurez tout le temps envie de les porter et n’aurez pas envie d’aller en boutique acheter des nouveautés pour compenser vos manques.

Identifier avec précision vos goûts vestimentaires, cela permet de comprendre votre style et votre fonctionnement. Ce sont vos valeurs, celles qui vous portent. Mettre des mots dessus vous permet de les identifier et de mieux les comprendre. Votre style deviendra votre fil conducteur. Il vous permet d’avoir une garde-robe cohérente et bien construite.

Acheter maintenant

Style rime désormais avec achat utile ! La prise de conscience environnementale est globale. Il est agréable de constater que l’on peut être stylé(e) tout en se préoccupant de l’avenir de la planète. Partagez avec nous vos astuces pour être écomode et vos bonnes adresses, nous serons plus fort ensemble 😉

 

Isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.