LE CONSEIL EN IMAGE FAIT DE BONNES ACTIONS !

Le conseil en image vous aide à avoir un regard positif et bienveillant sur vous. C’est pour cette raison qu’il entre doucement, mais sûrement, dans de nombreuses associations qui ont pour vocation d’accompagner les personnes en difficultés.

Analyse de colorimétrie, conseils vestimentaires, prêt de tenues avant un entretien d’embauche, cours de maquillage.., voici des exemples d’ateliers que proposent les associations comme « La Beauté Solidaire » au Havre ou « Le Parcours » à Strasbourg qui aident les personnes ayant eu un « accident de la vie », à se relever.

 

 

Créer un cheminement beauté pour relever la tête, c’est le défi que relève chaque jour l’association « Pour la Revalorisation de l’Estime de Soi” à Arles, et les exemples sont nombreux tant les effets sont immédiats !

Florence, mère célibataire épuisée par les épreuves de la vie, n’avait plus pris soin d’elle depuis plusieurs années. Grâce à l’association, elle a bénéficié d’une séance de maquillage qui lui a permis de redécouvrir sa féminité. Un jolie coup de booste pour repartir de l’avant !

Christine, à la recherche d’un emploi, n’osait plus se présenter à des entretiens d’embauche, persuadée que son apparence ferait fuir n’importe quel employeur. Et pourtant ce n’est pas les compétences qui lui manquaient ! Une nouvelle tenue vestimentaire lui a été prêtée dans un dressing solidaire, puis l’équipe lui a donné quelques conseils beauté afin de se valoriser le jour J. Galvanisée par cette gentillesse et cette énergie, Christine a décroché un emploi dès son premier entretien !

 

 

Parmi tous ces regards bienveillants, nous avons rencontré Lucia Iraci, fondatrice de l’association Joséphine pour la beauté des femmes qui s’est donnée pour mission d’aider les femmes à se réinsérer sur le marché du travail. Nous avons souhaité en savoir un peu plus sur son engagement et le concept Joséphine.

Pourquoi avez-vous créé l’association Joséphine pour la beauté des femmes ?

Lucia Iraci : Les accidents de la vie sont nombreux, et les obstacles rencontrés par ces femmes sont d’autant plus ardus à surmonter que la précarité sociale laisse des traces ; aussi bien physiques que psychologiques. C’est partant de ce constat que j’ai voulu créer un espace de beauté dédié aux femmes en précarité.

Quel est la philosophie, l’âme de ces espaces beautés ?

Lucia Iraci : Recevoir les femmes dans notre salon, les faire se sentir clientes afin qu’elles puissent retrouver l’estime de soi à travers la mise en beauté, le conseil en image, le prêt de vêtements…

Un conseil pour toutes les femmes en général ?

Lucia Iraci : Ne jamais mettre de côté sa propre estime, rester femme coûte que coûte !

 

Si vous êtes conseillère en image et que vous souhaitez offrir du temps, ces associations ont besoin de vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *