La ballerine, de chausson de ballet à chaussure de ville

La ballerine. Rare sont les femmes qui n’en ont pas au moins une paire dans leur dressing. Au moindre rayon de soleil, on n’hésite pas à la sortir pour dénuder subtilement nos pieds. Pratique, simple, confortable… Les ballerines nous accompagnent partout, même dans notre sac à main. Un atout au quotidien après l’épreuve des hauts talons, n’est-ce pas Mesdames ?

Cette petite merveille qui nous aura sauvées plus d’une fois, on la doit à Jacob Bloch. Cordonnier émigré d’Europe pendant la grande dépression, il s’est installé en Australie en 1931 et a alors commencé à fabriquer ses premières chaussures. C’est en 1932, qu’il remarquera un danseur de ballet pas très à l’aise dans ses chaussures de pointe qui lui donnera l’idée de créer ses premières ballerines. D’une grande qualité et beaucoup plus stable, les ballerines seront rapidement adoptées par les maîtres de ballet professionnels en Russie.

La saviez-vous ? Le terme « ballerine », date du XVIe siècle et désigne à l’origine une danseuse professionnelle de ballet. C’est pourquoi aujourd’hui ce terme désigne une chaussure ressemblant aux chaussons de danse.

Quinze ans plus tard, c’est Rose Repetto qui décide d’apporter sa petite touche aux chaussons de danse. Elle invente alors une nouvelle technique de confection qui consiste à coudre la semelle du chausson à l’envers. Le succès de la marque est immédiat et perdure encore aujourd’hui. Ne me dites pas que vous n’en avez jamais entendu parler ! Allez visiter leur site, vous allez adorer !

Succès de la marque, mais pour que ces jolies chaussures arrivent dans nos placards, il faudra attendre 1950. C’est à cette date que René Caty, cordonnier de luxe, imagine une utilisation plus courante de la ballerine de danseuse et la commercialise au grand public. Dès 1956, les stars de cinéma s’en empare, et le succès est immédiat.

Souvenez-vous de Brigitte Bardot dans le film Et Dieu… créa la femme et sa ballerine Cendrillon de chez Repetto, ou encore d’Audrey Hepburn avec ses ballerines à petits talons de chez Ferragamo.

Aujourd’hui, jeune, moins jeune, romantique ou sportive, élégante, sophistiqué ou décontractée… Quelque soit notre âge ou notre style, on se laisse toutes séduire par la ballerine. Découvrez en vidéo des conseils mode pour les porter avec chic et élégance.

 

“Le shopping Ballerines chics et confortables” de Caroline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *