Actualités

Le journal d'une conseillère en image

Des idéaux et des ambitions plein la tête, ma vie a pris un nouveau tournant ces deux dernières années: je suis devenue Conseillère en image.

Comme beaucoup, j’ai décidé de me lancer dans une aventure personnelle, une aventure en indépendant. J’avais envie de partager mon expérience avec vous aujourd’hui, car cet intérêt pour l’univers du Conseil en image concerne beaucoup d’entre vous, et il est toujours encourageant d’entendre le ressenti de ceux qui se sont lancés!

 

Le conseil en image – c’était quoi pour moi avant?

Je souhaitais aider mes futurs clients à révéler leur potentiel beauté et tirer le meilleur parti de leur image extérieure; que celle-ci soit en adéquation totale avec leur personnalité et leur environnement. Je me suis auto-formée par correspondance et me suis lancée: création de mes cartes de visite, de mon site internet, d’un blog, de plaquettes… Avec autant d’investissement, je pensais trouver facilement des clients particuliers. Si j’ai rapidement trouvé ma place auprès des futures mariées, étendre ma clientèle me semblait plus flou. Et pour cause, j’ai rapidement éprouvé les limites de cette formation: on m’avait appris la théorie mais pas la pratique. On ne m’avait pas non plus montré toutes les orientations que pouvaient prendre ce métier. Primordial pour se développer! J’ai donc décidé de m’inscrire à la formation Image Nouvelle, animée par Caroline Baly.

 

Pendant la formation…

…Et bien ce fût le temps de la pratique et de la professionnalisation. Avec des modules aussi variés que la gestion du stress, le maintient du corps, le savoir-vivre, la mise en pratique entre stagiaires mais aussi auprès de volontaires extérieurs, j’ai redécouvert le métier. J’ai appris une méthodologie efficace et rodée, développée par Caroline Baly au cours de ces vingt dernières années et affutée au fil de ses voyages, de rencontres avec des stylistes, des artistes, des coach personnels.

J’ai compris l’impact de la couleur sur une personne, j’ai été formée sur la communication orale afin d’aborder de manière délicate  et bienveillante les complexes des gens, les rendre normaux et factuels, les astuces professionnelles pour instaurer un climat de confiance, un cadre professionnel

Durant la formation, on test d’abord la méthodologie sur soi, en fonctionnant en binôme. Cela permet de se mettre dans la peau d’une cliente. Ma binôme, au fil des modules, m’a donc dirigé vers la bonne colorimétrie, le bon style vestimentaire selon ma morphologie, le bon make up, la bonne couleur de cheveux. J’ai appris à maintenir mon corps et à comprendre ce que je reflétais de l’extérieur. Tout cela a été extrêmement bénéfique car :

1) J’ai appris à être plus indulgente et patiente avec mes clients en ressentant ce que cela représentait de se mettre à nu et

2) j’en ai appris plus sur mon fonctionnement et ma personnalité et donc… quelle conseillère en image j’allais pouvoir devenir!

Quels débouchés?

Au fil des différentes interventions, j’ai compris qu’il y avait mille fois plus de débouchés que ce que je pensais. Le conseil en image pouvait s’étendre à bien des domaines: le milieu professionnel, le bien-être, la jeunesse, les dirigeants d’entreprise, le milieu médical, le monde du mariage… Chaque stagiaire en a retiré ce qui lui correspondait et l’a soit emboîté à sa vie professionnelle, soit y a vu plus clair pour se lancer en indépendant. Pour ma part, j’ai affiné mes envies, mes projets et me suis significativement professionnalisée, ce qui m’apporte aujourd’hui un vrai plus en terme de crédibilité.

 

Mes conseils avant de se lancer

Se renseigner sur le statut d’auto-entrepreneur

Se former au sein d’un organisme reconnu, tel qu’Image Nouvelle. Une session de formation est organisée du 8 au 26 janvier 2018, inscrivez-vous ICI!

Etre passionné et bienveillant

Réfléchir aux débouchés qui vous intéressent vous, et qui correspondent à votre personnalité et à votre expérience passée.

Par Marine,

Nouvelle conseillère en image heureuse 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *