Histoire du métier de conseil en image

Depuis quand existe le métier de conseiller en image ? Voilà une question à laquelle il semble très difficile de répondre tant le conseil en image a évolué au cours des années. En fait, on pourrait même dire qu’il a toujours existé, car en effet la femme a toujours su développer un goût certain pour la beauté et l’esthétisme.

L’influence des critères de beauté

Dans l’antiquité par exemple, la beauté était naturelle, très peu de maquillage, mais les courbes devaient être parfaites et le visage harmonieux.  Plus tard, au moyen-âge, la beauté est présentée sous les traits d’une dame grande, blonde, au long cou et aux doigts fins… Jusque là, seuls les critères physiques étaient pris en compte pour juger de la beauté d’un femme.

Il faut attendre la renaissance pour voir enfin apparaitre le goût pour le maquillage et le coiffage chez la femme. Ainsi, sous l’ancien régime, la beauté consistait à avoir un teint le plus blanc possible. D’où le recours, abusif parfois, à des fards, poudres de riz, mais aussi des mouches, faux grains de beauté faits de mousseline noire, collés sur le visage ou la poitrine, pour faire ressortir cette blancheur du teint.

La découverte de la colorimétrie

C’est à partir du XIX siècle que l’homme commence à étudier le phénomène de manière scientifique. Plus précisément, c’est Michel Eugène Chevreul (1786-1889), professeur de chimie puis directeur des teintures de la célèbre manufacture des Gobelins, qui fut le premier à formaliser l’influence et l’interaction des couleurs sur l’individu. Passionné par son métier, il publia les résultats de ses recherches dans un volumineux ouvrage « De la Loi de contraste simultané des couleurs ». Pour la première fois on entend parler de la relation entre la couleur des vêtements et les couleurs naturelles de l’homme : yeux, peau et cheveux. Il conclut alors son chapitre par : « Toutes les couleurs portées directement au visage, influes sur la couleur de notre peau ». Michel Eugène Chevreul serait-il le premier consultant en image ?

La naissance métier de conseiller en image

1774, Marie-Antoinette nomme la première conseillère mode de l’histoire, Rose de Bertin convaincue par son talent en tant que conseillère pour les femmes qu’elle exerce dans son magasin Le grand Mogol, rue Saint-Honoré.

En 1870, L’incertitude face à l’harmonie des tons dans les vêtements, entraîna l’apparition de nombreux conseillers de mode dans la haute bourgeoisie Française. On apprenait alors comment marier les couleurs en fonction da sa couleur de cheveux, de celle de ses yeux ou encore de son teint. Une première approche du métier naissait. Les Etats-Unis n’ont d’ailleurs pas tardé pour comprendre l’importance du phénomène et ils furent les premiers a introduire le concept de l’étude des couleurs pour « changer » ou « améliorer » une personne.

C’est la couturière et styliste Hollywoodienne Suzanne Caygill qui théorisera en 1942 la célèbre méthode dite des “4 saisons”. Ainsi, selon elle, pour chaque individu, il existe une palette de couleurs personnelles reflétant une unique beauté naturelle, une personnalité et un style. Cette découverte a été une véritable révolution dans le monde de la mode et de la beauté. Beaucoup ont alors constaté que de porter, la «bonne» couleur pouvait avoir un effet profond sur leur visage et ceux qui les entouraient.

Rapidement, cette technique sera reprise par de nombreux conseillers en image qui fleurissent, tout d’abord aux Etats-Unis, et notamment dans le monde du spectacle où la demande devient de plus en plus importante. Les conseillers approfondissent alors leurs compétences et connaissances et ne se limitent plus à la couleur mais prennent en compte la silhouette des individus et suggèrent les coupes et les formes des vêtements en accord. 

En France, la profession est officiellement présente à partir des années 60 dans les milieux plutôt aisés ou artistiques. Dans les années 90, c’est le monde politique et notamment Jacques Chirac qui ouvre les portes d’une reconnaissance du métier de conseiller en image. Plus que ses costumes, ce sont ses différentes tenues et l’harmonie des couleurs portées qui révèleront l’impact d’une image et d’une communication maitrisée.

Le conseil en image aujourd’hui

La plus importante et influente association des consultants en image est née en 1983 sous le nom d’AICI (Association of Image Consultants International). Une association internationale reconnue aujourd’hui dans le monde entier et dont la vocation est d’améliorer le niveau de professionnalisme des membres et la reconnaissance du métier de conseiller en image. Aujourd’hui, la majorité des conseillères en image en sont membres.

Depuis quelques années, de nombreuses écoles et formations ont vu le jour, notamment notre agence qui vous forme au métier de conseiller en image. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations !

2 réponses à “Histoire du métier de conseil en image”

  1. LEBON dit :

    Le vêtement est le reflet de notre personnalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *