Le conseil en image peut se trouver là où on ne l’attend pas …

Style, maquillage, coiffure et couleurs, des univers que nous n’avons pas l’habitude d’associer à la maladie et pourtant ! Savez-vous que depuis déjà plus de 15 ans, le conseil en image a été intégré à ce que l’on appelle les « soins de supports », une nouvelle forme de soins  qui soutient et accompagne les patients dans le traitement de la maladie comme notamment le cancer.

A l’origine de cette démarche innovante, Marie-Laure Allouis infirmière en oncologie. En 2001, elle a créé l’association « Apprivoiser son image dans la maladie » ayant comme objectif d’aider les patients à se reconstruire une image positive d’eux-mêmes grâce aux techniques du conseil en image.

 

Donner des conseils d’habillement, de maquillage, de coiffure entre deux chimiothérapies, l’idée vous paraît surprenante voire incongrue et déplacée ?  Détrompez-vous !
Car face à une image corporelle «meurtrie » par la maladie et ses effets secondaires, le conseil en image offre une parenthèse « de mieux-être » où la personne peut à nouveau prendre soin d’elle.

Le conseil en image apporte aussi aux patients des conseils très pratiques pour améliorer leur quotidien.

Un des effets secondaires les plus courants des traitements de chimiothérapie ou de radiothérapie est sans doute la perte des cheveux, des sourcils et des cils. Pour 60 % des femmes concernées, c’est l’effet secondaire le plus traumatisant de la maladie. C’est ici que la conseillère en image peut intervenir, en accompagnant la patiente dans le choix de sa prothèse capillaire ou de l’accessoire le mieux adapté (foulards, turbans…). Définir les couleurs qui donnent bonne mine, les volumes adaptés au visage, apprendre à redessiner sa ligne de sourcils sont des solutions précieuses qui peuvent faciliter l’acceptation de cette étape délicate.

Parler couleurs et tissus, partager des astuces make-up peut sembler une goutte d’eau dans l’océan quand on se bat contre une maladie mais c’est bien de cette légèreté aussi dont les patients ont besoin pour ne plus se sentir stigmatisés mais au contraire, maintenir le lien avec le monde extérieur, l’entourage, la vie ! Certes, le conseil en image n’est pas une thérapie mais il est un complément essentiel pour se réapproprier une image malmenée et souvent difficile à assumer dans le regard des autres …

Aujourd’hui en France, plus de 350 infirmières sont formées au conseil en image et interviennent auprès des malades dans les hôpitaux.  Des associations se sont créés comme l’association «Etincelle» qui propose des ateliers de conseil en image où les femmes réapprennent à s’occuper d’elles pour reprendre confiance mais aussi, comme l’exprime Marie laure Allouis « retrouver le sourire et garder le moral car même ponctuellement cela est nécessaire pour traverser les épreuves de la maladie et les combattre.»

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *