Actualités

Le regard attiré par une brillance satinée, une main qui se tend et caresse un tissu… Au premier contact, elles donnent envie de se lover dedans ou de porter le vêtement à même la peau. Nouvelles ou naturelles, les matières rendent le vêtement vivant, la silhouette fluide, et souligne la féminité qui est en vous.

Bien sûr, on a toutes un jour flashé sur un vêtement avant même de l’essayer, un simple touché a suffit pour l’adopter. Mais les vêtements que nous portons nous le rendent-ils ? Ne sont-ils dangereux pour la santé ?

C'est en tous cas ce qu'affirme Greenpeace dans un rapport intitulé Les dessous toxiques de la mode, rendu public 20 novembre 2012, à Pékin.

Et plus récemment, c’est un reportage édifiant réalisé par les journalistes de l’émission « Envoyé spécial» diffusée sur France 2 le 19 septembre dernier qui nous a alerté sur les dangers liés aux vêtements que nous portons.

En cause : des substances chimiques susceptibles de provoquer des cancers et d'agir comme perturbateurs endocriniens, déréglant le fonctionnement hormonal et impactant les fonctions reproductives, détectées dans les rayons de vingt marques de prêt-à-porter.

Environ 70% de nos vêtements sont fabriqués en Asie.

Loin des normes européennes Reach, qui déterminent les substances à proscrire de l'industrie textile, ces usines ont préféré miser sur le rendement que sur notre santé. L’enquête a ainsi démontré que plus de la moitié des vêtements testés, de grandes marques célèbres vendus en France - pour ne pas les citer - contiennent des perturbateurs endocriniens. Cela est dû aux produits chimiques utilisés pour les confectionner : teintures, fixateurs, imperméabilisants…

Un constat alarmant quand on connait les dommages irréversibles sur notre santé.

Une bonne raison pour passer aux vêtements bio !

« Pour comprendre l’intérêt d’acheter des vêtements bio, il est important de revenir sur les notions complémentaires d’agriculture biologique et de commerce équitable. Le commerce équitable est un partenariat commercial destiné à réguler les échanges internationaux Nord-Sud. L’agriculture biologique est un système de production agricole qui proscrit l'usage d’engrais, de pesticides de synthèse et d'organismes génétiquement modifiés (OGM). Acheter un  vêtement bio certifié participe donc d’une démarche personnelle, environnementale et sociale » nous explique le site fémininbio.

J’ai donc sélectionné pour vous une marque que j’affectionne particulièrement, Hecho N Perù. Née d’un coup de foudre avec un pays, le Pérou, les Andes, la culture Incas et leurs terres d’une infinie richesse… Hecho N Perù est bien plus qu’une marque, ce sont des produits de haute qualité, tissés et confectionnés dans un constant rapport d’équité avec les artisans Péruviens.

D’une infinie douceur, la collection de cet hiver, déclinée en 100% Alpaga Baby est une invitation à la découverte de la douceur d’une fibre ancestrale et rare. Une soigneuse sélection des fibres les plus délicates qui apportent à chaque pièce un tomber noble, élégant et un toucher d’une incomparable douceur que vous n’êtes pas prête de quitter.

Cet hiver vous allez aimer vous lover !

Retrouvez tous nos conseils en vidéo, pour bien choisir le vêtement qui va vous accompagner cet hiver !

3 Responses to Des matières à fleur de peau

  1. Caroline BALY ( ) dit :

    Bonjour, voici les références des vestes en laine, dans l’ordre :
    1. La veste cavalière : Majestic
    2. La veste noire « cocoon » : Bash
    3. La veste grise et noire : Icode by Ikks
    Bon shopping !

  2. Fleur ( ) dit :

    Bonjour, quelle est la marque de la première veste ? Merci

  3. jean ( ) dit :

    bonjour
    où pourrai je trouver la veste du look n°2 s’il vous plait?
    merci de votre réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>