Dressing et garde-robe

les 6 clefs d'un dressing bien organisé

Penderie télescopique ou éclairée, tiroirs à pantalons ou compartimentés, le plein d’idées pour organiser votre dressing au mieux. Suivez le guide…

1. Un espace à organiser

Véritable mythe urbain, le dressing, c’est LA pièce que tout le monde rêve de posséder pour pouvoir enfin ranger ses vêtements de manière rationnelle et agréable. Mais gare aux aménagements qui ne conviennent pas à vos besoins réels ! Les agencements doivent, en effet, être parfaitement adaptés à votre garde-robe :

  • penderie haute pour les robes et les manteaux,
  • basse pour les chemises, vestes et pantalons ;
  • tiroirs pour les chaussettes, les sous-vêtements et les accessoires ;
  • étagères pour les boîtes, les pulls et les tee-shirts ;
  • placards fermés ou racks pour les chaussures, etc.

Il s’agit d’optimiser le moindre centimètre carré pour que chaque vêtement soit à sa place et que vous puissiez trouver rapidement et simplement ce que vous cherchez. La plupart des fabricants proposent des compositions modulables et évolutives.

Combien ça coûte ?

Comptez entre 1 000 et 3 000 € pour un modèle droit standard (L. 2, 50 m) avec portes coulissantes en bois plaqué ou laquées (aménagements intérieurs compris). Un modèle en angle à portes battantes vous coûtera un minimum de 2 000 € (aménagements intérieurs compris). Comptez un minimum de 3 000 € pour un modèle standard en U, fermé, et jusqu’à 10 000 € (voire beaucoup plus) pour un modèle réalisé sur mesure. Bien sûr, tout dépend des dimensions, de la finition et des options choisies.

 

2. Une penderie au centimètre près

Pour éviter plis et froissements, rien de tel que de mettre sur cintre et de suspendre chemises et chemisiers, pantalons et jupes, cache-coeurs et autres petits hauts. Mais encore faut-il avoir prévu la ou les penderies ad hoc.

Sachez tout d’abord que la largeur du rayonnage se détermine en fonction du nombre de vêtements à suspendre et qu’il faut compter une moyenne de 3 cm par cintre.

Côté profondeur, comptez un minimum de 60 cm. L’idéal est de disposer de deux barres d’accrochage (superposées ou non): l’une pour les jupes et les pantalons, l’autre pour les chemises et les hauts. Si vous optez pour une seule tringle, placez-la à environ 1,80 m du sol.

Si les mètres carrés sont comptés, il existe de nombreuses solutions permettant de gagner de la place.

Dans les angles où l’espace est toujours difficile à optimiser, on peut croiser deux tringles en veillant à ménager un espace d’une dizaine de centimètres entre les deux.

 

3. Des pantalons impeccables

Las de voir vos jeans entassés et vos cintres surchargés de pantalons ? Rassurez-vous : la plupart des fabricants proposent désormais des tiroirs à pantalons. Ces racks coulissants se composent de 4 à 6 supports (barres métalliques ou en bois) pouvant accueillir de 4 à 12 pantalons sans superposition.? Ces derniers sont parfaitement accessibles et ne risquent plus les faux plis. Mais pour qu’ils soient à l’abri de la poussière, ce type d’aménagement est plutôt réservé aux dressings munis de portes. Façade persienne et glissière invisible, avec amortisseurs de fin de course, Support à pantalons et cravates en placage bois. Porte-pantalons coulissant, façade en panneaux de particules décor hêtre et barres en bois.

Où trouver son dressing ?

Archea, Célio, Centimètre, Cesam, Coulidoor, Gautier, Hülsta, Ikea, Kazed, Lapeyre, Mobalpa, Neves, Quadro, Sogal.

 

4. Des tiroirs parfaitement rangés

Placés en partie basse du dressing, les tiroirs sont idéals pour ranger les pulls, les tee-shirts ou les chemises, notamment pour les personnes qui voyagent beaucoup et qui ont besoin de linge plié.
On les choisit de préférence avec une façade en verre pour pouvoir en identifier rapidement le contenu, surtout pour ceux qui ont tendance à s’habiller dans la hâte.
Les tiroirs sont également bien adaptés aux accessoires les plus difficiles à organiser, tels les chaussettes, ceintures, sous-vêtements ou cravates. Il suffit alors de les équiper de croisillons en bois, en PVC ou en carton, pour les compartimenter.

Les tiroirs les moins accessibles sont parfaits pour remiser le linge hors saison, les plaids, etc.

Certains fabricants proposent aussi des modèles d’angle qui mettent à profit la moindre surface de rangement.

Dressing ou placard ?

La superficie minimum d’un dressing fermé doit être de 4 à 5 m2 (1,50 x 2,50 à 3 m). Pour pouvoir s’habiller et se changer à l’intérieur, il faut au moins 6 m2. Si l’on a que de 2 à 4 m2, mieux vaut de grands placards.

 

5. Des vêtements bien éclairés

Dans le dressing comme partout ailleurs dans la maison, un éclairage performant est particulièrement important. Il vous permet de choisir confortablement votre tenue, de trouver rapidement un pull ou un cardigan, de voir si votre chemise va avec votre cravate, etc.
La solution idéale, c’est la tringle lumineuse à leds : elle éclaire parfaitement l’intérieur de la penderie sans dégager de chaleur et sans trop consommer.

Les spots à halogène basse tension constituent une solution plus économique et très efficace aussi. Deux options : soit ils éclairent la penderie depuis l’intérieur et sont fixés sous la tablette à laquelle est accrochée la tringle, soit ils sont télescopiques ou pivotants et sont fixés alors sur le fronton pour illuminer le dressing par le dessus.
Enfin, pour éclairer votre dressing sans l’électrifier, vous pouvez opter pour de petits luminaires d’appoint fonctionnant sur piles.

 

Astuces et petits plus gain de place

Vous n’avez pas le budget ou la place pour vous offrir le dressing de vos rêves ? Quelques aménagements simples vous permettront d’improviser un bel espace de rangement.

Vous pouvez ainsi mettre à profit une simple tringle en y accrochant des housses pour protéger vos costumes de la poussière, et des étagères souples à suspendre (appelées aussi échelles de rangement) pour les pulls, chemises et chaussures.

Multipliez les solutions d’appoint : une simple penderie en bois houssée de coton à disposer dans un couloir ou une chambre d’amis pour garder tout ce qui ne sert pas au quotidien.
Pensez aux petits accrochages : un crochet vous permet de préparer votre tenue sur cintre pour le lendemain. Enfin, évitez de vous encombrer de vêtements qui ne vous servent pas et remisez vos tenues hors saison dans des cartons-penderies ou des housses sous-vide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *